Harvey , Irma, et après ...




     Irma, Harvey et les autres ... De jolis noms pour des méchants cyclones! Ils font rage, sur leur passage ils ravagent, ils tuent, dévastent, rien ne résiste ou bien peu de choses. Une fois parti, c'est la désolation, un bien triste spectacle, et encore heureux, le nombre de morts est faible probablement grâce à la prévention, grâce aux évènements antérieurs dont les politiciens ont tiré des leçons.


     
     J'entends la population, crier on a faim, on a soif, on n'a plus rien, qu'allons-nous devenir demain ?  Appel aux dons, vêtements, vivres sont organisés dans les îles épargnées juste à côté. Le gouvernement Français, semble avoir prévu une intervention rapide afin d'apporter de l'aide le plus rapidement possible. Cependant, il est bien difficile de prévoir ce que vont laisser ces cyclones après leur passage.



     Quand je regarde les images, je ne suis pas vraiment surprise de voir qu'il ne reste rien. Les seules bâtiments qui ont le mieux tenu, sont des bâtiments en dur, des hôtels, des lieux où on a mis les moyens pour construire. Probablement que la qualité des logements va avec l'argent , le seuil de richesse ou de pauvreté des familles, et suivant, l'habitat, est plus ou moins solide. Aujourd'hui, tout est rasé ou presque, ne serait il pas bon de retirer les bonnes leçons, de profiter du fond des calamités et de l'aide de l'Etat Français, Néerlandais, pour reconstruire de manières différentes?  Ne serait il pas opportun de voir plus loin ? On nous dit que les cyclones continueront à sévir de manières violentes. Si on sait cela, ne pourrions-nous pas anticiper? Regarder où on construit à nouveau ?


     J'ai toujours un peu l'impression que l'histoire se répète plus tu te trouves loin du centre, plus tu es oublié. Plus on minimise les choses. Aujourd'hui, nous avons le moyen de la communication rapide, nous avons les images qui nous sensibilisent . Cependant, je me demande comment la vie va reprendre là-bas. Il n'y a plus de matières premières, plus d'endroit pour attirer les touristes, plus rien. Comment reconstruire sur ces bases là ? Comment reprendre une activité lucrative ?


    En tous les cas, ils y en a qui ne perdent pas le nord, qui profitent de la situation, en pillant , en s'appropriant ce qui ne leur appartient pas. Franchement, ces pillards méritent - ils de recevoir de l'aide? Je trouve leur comportement bas et punissable. Mais compte tenu de l'urgence, qui ira mener l'enquête pour condamner ces citoyens peu honorables ?


    L'homme est parfois bien bas, il reste un grand prédateur pour ses semblables. Je trouve ces agissements encore plus dévastateur que ces ouragans!

Commentaires

  1. Les choses sont hélas un peu plus compliquées que ça, je comprends la colère face aux scènes de pillages, mais il faut se poser la question, pourquoi en arrive t-on la?
    Et il faut aussi se rendre à une évidence, avec les évolutions climatiques, certaines iles vont disparaître, il nous faudra peut être admettre que l'on ne peut plus résider sur certains endroits de la planète
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer
  2. Sur ces îles il y ales pauvres et les très riches je peux comprendre que les gens qui n'ont rien
    profitent de ces moments de paniques pour se servir !
    Comme dit Claude notre planète change le paradis disparaîtra certainement un jour !
    Bon dimanche et merci pour ton passage sur mon blog

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de me lire et de réagir .